Les gestes perdus qui reviennent peu à peu…

Pas facile de retrouver les gestes d’abord appris sur un autre rouet, puis, perdus car non pratiqués…

Il m’a fallu de l’aide. Impossible de retrouver le retors navajo pour l’instant, beaucoup trop de torsion, un single qui casse… Patience…

filage

The Intentional Spinner de Judith Mackenzie

 

On reprend les bases, on apprend des choses qu’on ne savait pas.
J’ai décidé de retordre mon Falkand en 2 ply (2 brins ensemble), tout simplement. J’aime bien les fils bien retordus, presque perlés, mais j’ai du mal, j’ai l’impression que la torsion sera trop forte par endroits… Mais Ruth MacKenzie a une technique euh, effrayante pour ré-équilibrer les écheveaux très tordus, c’est le wet-finishing … Alors, s’il y a des téméraires qui ont osé, je veux bien partager vos expériences ! Spinning daily en parle et cette dame est une référence dans le filage, mais sa technique consiste à passer l’écheveau en eau très chaude puis en eau froide, plusieurs fois de suite et de frapper l’écheveau contre une table… Ca redonne gonflant et élasticité, tout en ré-équilibrant la torsion. Je vais essayer, mais je flippe un peu.

filage1

522 mètres de Falkland 2 ply, à peu près fingering pour l’instant, il reste encore 1/3 à retordre. Le fil est pas hyper régulier et le single s’est cassé deux fois… Pas assez de torsion pour les singles, c’est noté !

 

Après, c’est l’étape teinture ! Si j’ai 700 mètres, un châle ? En tout cas, le mouton Falkland, originaire des îles du même nom est une fibre très blanche et très douce. Les fibres sont longues et fines.

Autre chose, j’ai toujours un projet « jersey-tout droit » en parallèle pour les soirées tricot-thé où on papote ou bien les soirs où je suis fatiguée… Après avoir acheté deux écheveaux de la talentueuse Ce de The Uncommon Thread, un fil single mérinos, très doux… et l’avoir vu chez cette talentueuse et sympathique tricoteuse

TUT

Merino fingering 1 ply, The Uncommon Thread – coloris Lust

TUT3

Anteros Shawl – Mari Chiba

Le châle Anteros de Mari Chiba met à merveille en valeur les laines semi-solids (à moitié unies, ça sonne mieux en anglais 😉 ) tout en ayant une fantaisie pour relever le jersey. J’en ai encore pour un bout de temps, mais je ne suis pas pressée 🙂

J’espère qu’il feutrera pas, comme cette maudite Malabrigo Lace (une châle Haruni offert, 3 mois après, tout feutré ! bien le cadeau…)

Excellente journée et à bientôt !

sandra

3 Comments

  1. Je te confirme que le chaud froid suivi d’un bon cela âge met l’écheveau en place sans souci 😉

  2. La malabrigo lacé … Même pas,fini le châle de Stephen west, elle feutre à mesure !!!
    Cet écheveau couleur lié de vin est tout bonnement magnifique !

Comments are closed.