#KALSLADE : blocage des pièces

Le blocage des pièces est une étape importante dans un tricot, elle permet plusieurs choses :
– le fil utilisé prend toute sa dimension, il va se relâcher ou se contracter. C’est important que cela se fasse avant la réalisation des coutures.
– le fil va aussi changer d’aspect après le premier lavage, celles qui ont utilisé Shetland vont vite s’en rendre compte ! Toutes les mailles vont bien se placer et le tricot va s’adoucir. C’est plus ou moins spectaculaire suivant les qualités de fil : par exemple, avec les laines superwash, il ne se passera pas grand-chose, excepté que votre tricot va s’agrandir… (Eh oui, qui n’a jamais tricoté de pull consciencieusement et s’est retrouvé déçu comme pas possible parce qu’il s’est agrandi au lavage ?)
– on va pouvoir venir mettre notre tricot à dimensions. Bien sûr, on ne pourra pas le faire augmenter de 15 cm de long, mais on va venir retoucher 1 ou 2 cm qui manquent. Il se peut aussi que deux 1/2 devants aient 1 cm d’écart l’un avec l’autre, ça arrive, on peut aussi régler ça au blocage également.

Quelques petites choses à savoir sur les rapports entre la laine et l’eau…
Les fibres issues des animaux peuvent feutrer, cela se produit lorsqu’il a un frottement excessif appliqué aux fibres ou bien lorsqu’on a la soumet à une brusque variation de température. Lorsqu’on lave un tricot, il ne faut jamais le placer directement sous le filet d’eau, il faut remplir sa bassine puis immerger le tricot.
Il est important aussi de ne pas faire subir à la laine un choc thermique : par exemple on met de l’eau chaude, on laisse tremper, l’eau refroidit, on rince à l’eau chaude. C’est pas bon non plus.
C’est pour ça que les programmes « laine/lavage à la main » sont à part sur les machines à laver : d’une part la température est contrôlée et l’essorage est très doux.

Bref, alors, remplissons donc notre bassine, avec de l’eau à température ambiante et un peu de lessive laine, du shampooing pour bébé, du savon liquide doux, bref selon vos habitudes !
Immergez votre tricot, il y a voir des petites bulles qui s’en échapperont, maintenez sous l’eau tant que ça fait bloub-bloub.

blocage1

Laissez tremper, 20 minutes, 1/2 heure, il faut que le tricot soit entièrement mouillé.

Sortez votre tricot, mais sans le prendre par une extrémité et le tirer de l’eau par là. Il faut le prendre d’un bloc dans vos mains, sinon vous risquez de le déformer. En effet, une fois mouillé, le poids est énorme.

blocage2

(Quel magnifique flou de bougé ! Désolée salle de bains exigüe + luminosité pourrie = …)

Si vous devez rincer, re-remplissez votre bassine d’eau claire à la même température que votre eau précédente, puis immergez de nouveau votre tricot.
Sortez-le de nouveau de l’eau sans le déformer et pressez-le entre vos mains pour chasser le maximum d’eau possible. Surtout n’essorez pas en tordant votre tricot, car vous risquez à nouveau de le déformer. Eh oui, la laine est une petite chose fragile !

Pour chasser le maximum d’eau possible, étalez votre tricot dans une ou deux serviettes propres superposées :

blocage3

Enroulez vos serviettes autour, « burrito-style » comme dit Brooklyn Tweed 😉

blocage4

Pendant cette opération appuyez un maximum sur le tricot pour chasser l’eau. Certaines n’hésitent pas à monter debout sur leur serviette !
Plus vous aurez chassé d’eau, plus vite le tricot pourra sécher, ce qui est très intéressant en ce moment.

Etalez ensuite votre tricot sur votre support de blocage, j’utilise des tapis de sport, avant j’avais récupéré des gros morceaux de polystyrène d’isolation qu’on met dans le BA13, c’était excellent mais encombrant certes…

blocage5

On peut ensuite commencer à épingler selon les mesures souhaitées, pensez aussi à bien vérifier que vos lignes d’ourlets sont droites. Pour cela, aidez-vous des schémas donnés dans les patrons (ah oui, ça sert à ça aussi !). Les points importants à contrôler sont :
– les longueurs
– la hauteur d’emmanchure
– la largeur de la tête de manche (photo ci-dessous)
– les largeurs (carrure, taille, encolure)
– les bordures rectilignes
– les milieux doivent rester au milieu (important pour les gilets)

blocage6

Placez bien vos épingles régulièrement, il se peut que vous en utilisiez plein, c’est grave, le tout c’est d’avoir de belles bordures !

Laissez sécher à l’air libre puis enlever les épingles.

J’espère que c’est clair, sinon, comme d’hab’, n’hésitez pas !

sandra

One Comment

Comments are closed.